Premiers coups de pédales

Après quelques péripéties techniques, nous prenons enfin le temps de publier un peu de contenu sur le blog… Nous essaierons d’être plus productifs dans les jours qui viennent !

Voici donc le détail de nos premiers jours :

Mardi 3 janvier 2017 : Paris –> Saint-Fargeau Ponthierry –> Samois-sur-Seine – 81,81 km – 6h11

Nous avons commencé cette première journée en étant fidèles à nous-mêmes : toujours en retard quand il s’agit de plier bagages. Nous avons donc réussi l’exploit d’arriver à notre propre petit-déjeuner de départ avec… quarante-cinq minutes de retard ! Nous avions fixé le rendez-vous à 6h au kilomètre zéro sur le parvis de Notre Dame, et bien sûr il faisait froid. Mais comme nos amis sont particulièrement compréhensifs et courageux (les mauvaises langues diront qu’ils nous connaissent), personne n’avait déserté en nous attendant.

Nos pieds au kilomètre zéro

Le kilomètre zéro des routes de France

C’était vraiment un super moment. Chacun avait apporté de quoi partager un petit-déjeuner : des viennoiseries, du pain, des muffins, du café, du jus de fruit… mais aussi du champagne, et une eau de vie de prune pour remplir la « mignonnette » offerte à Alex par certains de ses amis lors de notre sayonara party du 31 décembre.

À la fin, alors que tout le monde commençait à avoir froid, nous sommes partis accompagnés par Fred en vélib jusqu’à la sortie de Paris.

Photo de groupe départ tour du monde

Julie, Allegra, Christophe, Reeko, Anne, Alex, Max, Marie, Grégoire, Sabine, Nicolas, Delphine, Fred, Thomas, Arnaud derrière l’appareil photo, et Jonathan et Céline quelque part

Pour commencer notre itinéraire, nous avons donc suivi la seine pour sortir de Paris, afin de rejoindre St Fargeau-Ponthierry où nous attendaient Lucie et Sylvain pour le déjeuner.

Pause vélos couchés le long de la Seine

Petite pause avant le déjeuner

Un très chouette moment aussi : en dehors du fait que nous avons été super bien nourris, cela faisait vraiment plaisir de se sentir attendus pour cette première journée !

Sylvain, Alex, Marie et Lucie

Avec Lucie et Sylvain

Si bien que nous avons un peu traîné et que nous sommes partis tard : nous avons dû rouler quarante minutes de nuit pour rejoindre Samois-sur-Seine, où nous attendaient Mylène, Charlotte, Louise et Alexandre pour le dîner.

Une première journée pendant laquelle nous étions littéralement sur un petit nuage, avec la sensation de ne pas être réellement partis, et surtout de ne pas réaliser ce qui nous arrivait.
Nous nous sommes sentis soutenus et encouragés comme jamais, et nous ne remercierons jamais assez les personnes qui nous ont accompagnés pendant cette journée, par leur présence ou leurs messages.

Mercredi 4 janvier : Samois –> Fontainebleau –> Samois – 17,54 km – 1h17

Nous avons entamé notre deuxième journée en faisant une… grasse matinée ! Il fallait bien cela pour récupérer de nos émotions de la veille, et commencer à effacer la fatigue des mois précédant le départ.

Louise, Mylène, Alex, Marie et Alexandre

Avec Louise, Mylène, Alexandre (et Charlotte)

Cette deuxième journée était aussi une sorte de second départ, puisque notre ami Haythem nous a rejoints à la gare de Fontainebleau pour nous accompagner pendant la première semaine.
Second départ, mais aussi faux départ : nous avons découvert que nous ne pouvions pas comme prévu transférer les photos prises avec notre appareil photo, les vidéos prises avec la caméra, ni les interviews enregistrées sur le micro, sur l’iPad acheté expressément pour le voyage.
Après deux heures passées au téléphone avec l’Apple Care dans un café près de la gare de Fontainebleau, nous avons finalement décidé de retourner chez Mylène et Alexandre pour la nuit.

À cette occasion bien sûr, un malheur n’arrivant jamais seul, Alex a perdu le drapeau qui était accroché à son vélo. Heureusement, bien des choses se résolvent souvent avec une bonne raclette !

Jeudi 5 janvier : Samois –> pas loin du golf de Mirebeau – 67,29 km – 4h45

Troisième et dernier départ pour cette troisième journée, où nous avons enfin pu rouler.

Après avoir fait escale dans un Décathlon pour une petite course, nous voilà donc partis en compagnie d’Haythem, direction Briare où nous comptons rejoindre l’eurovéloroute numéro six qui nous mènera à la mer noire.

Moret sur Loing

Moret sur Loing

Moret sur Loing

Moret sur Loing, bis

Selfie d'Alex

La journée marque le début de la chute des températures, mais nous avons la chance d’avoir du soleil.

Pause déjeuner tour du monde en vélos couchés

Pause déjeuner avec Haythem

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *