Un week-end à Munich

Vendredi 27 janvier (suite) : Munich

Nous arrivons dans la capitale bavaroise en fin d’après-midi et tentons de trouver du wifi pour récupérer l’adresse de nos hôtes. Une première tentative sur la Karlsplatz échouera. Après quelques errances, nous finissons par nous connecter au wifi public sur la Marienplatz.

Marienplatz

Sur la Marienplatz

Alex en profite pour faire un saut à l’office du tourisme, puis nous faisons quelques mètres pour acheter quelques provisions pour le dîner au Viktualienmarkt : des bretzels bien sûr, passion allemande de Marie, et des weisswurst, petites saucisses blanches que nous mangerons plusieurs fois par la suite.

Nous reprenons ensuite notre route et nous rendons chez Anki et Andreas, nos hôtes munichois. Ils habitent au 6e étage et… l’ascenseur est en panne. Nous empruntons donc les escaliers pour monter bagages et vélos à l’appartement. Andreas nous fait découvrir des bières de la brasserie Augustiner (la meilleure de Bavière paraît-il) ainsi que des bières au blé : le litre est de rigueur, nous nous sentons alors réellement en Allemagne ! Andreas nous apprend au passage que les weisswurst se mangent habituellement au petit-déjeuner et nous fait découvrir la petite sauce sucrée qui doit les accompagner.

Weisswurst, bretzel et lentilles

À table !

Samedi 28 :

Le lendemain matin, nous partons en compagnie d’Anki et d’Andreas qui nous font volontiers visiter leur quartier.
Nous avons toujours les orteils engourdis pour cette promenade dans Munich, mais discuter avec nos hôtes nous fait oublier tout cela. Nous faisons le tour de la Königsplatz et de la Karolinenplatz, et terminons par le jardin anglais : un parc immense (plus de quatre kilomètres carrés) qui fait la joie des surfeurs été comme hiver.

Surfeur dans le jardin anglais de Munich

Prendre la vague

Surfeur dans le jardin anglais de Munich

Chacun son tour

Surfeur dans le jardin anglais de Munich

Au suivant !

Puis nous nous séparons pour l’après-midi afin de faire quelques courses alimentaires, avant de nous retrouver pour dîner dans une brasserie typiquement bavaroise. Andreas nous fait goûter de nouvelles bières, tandis que nous découvrons l’obatzda : du camembert mixé avec du fromage blanc et de la ciboulette. Un régal !
L’ambiance est particulière puisque les serveuses portent un habit traditionnel bavarois… tout comme certains clients !

Pub bavarois, Munich

À table, bis !

Pub bavarois Munich

Vous prendrez bien un petit dessert ?

Dimanche 29 :

Contrairement à nos habitudes prises dans les villes où nous nous sommes arrêtés précédemment, nous faisons cette fois l’effort de nous lever tôt pour aller visiter un musée dès son ouverture.
La Lenbachhaus, connue pour ses toiles du courant du cavalier bleu. Nous y redécouvrons les toiles de Kandinsky, de Franz Marc et de Paul Klee.

Kandinsky

Kandinsky

Petit singe de Franz Marc

Et le petit singe de Franz Marc

Le soir, Marie rencontre grâce au réseau d’Andreas le premier entrepreneur qu’elle interviewera en Allemagne : Paul, cofondateur de Bernstein.
Pendant ce temps, Alex cuisine une quiche aux oignons (oui, encore !) et une tarte tatin pour nos hôtes, partis profiter de leur dimanche et des pistes de ski.

Lundi 30 :

Pour cette dernière journée à Munich, nous prenons le bus pour aller visiter Dachau. Un moment assez particulier puisque, malgré les autres visiteurs qui prennent un milliard de photos au lieu d’écouter ce que notre guide a à raconter, nous sentons l’énergie de toutes les personnes qui ont vécu et sont mortes ici.

Dachau

Cellules pour personnes « privilégiées »

Dachau

Propagande

Dachau

Monument

Pour terminer la journée avec un peu plus de légerté, Marie se rend dans les bureaux de l’entreprise d’Andreas, afin d’interviewer deux de ses cofondateurs qui ont le bon goût de parler français.

Puis petit dîner « à la maison » avec Anki… On a du mal à repartir tellement on se sent bien chez eux et avec eux ! Mais les températures annoncées pour les jours à venir semblent remonter, et il faut bien reprendre la route.

Anki, Andreas, Marie et Alex

Avec Anki et Andreas, avant de reprendre la route

One Comment

  1. Après Dachau, …. la soirée avec Anki et Andreas a dû vous faire drôlement du bien !

    Il y a des « étapes » plus lourdes que d’autres.

    C’est très sympa que vous puissiez avoir des rencontres comme ça, dans ce voyage quand même assez éprouvant !

    Mais vous devez aussi apporter beaucoup à vos hôtes, qui vont garder bon souvenir de ces sympas et gentils jeunes voyageurs intrépides !

    Bonne suite de voyage, on pense à vous, en espérant un climat « favorable » !

    P’tites bises à Marie et alex, nos grands voyageurs

    cecile (guyot)

    Le petit singe bleu de Franz Mark est « délicieux » !
    mais la visite à Dachau doit laisser un poids sur le cœur … dure visite – La « folie des hommes » dont on ne sait jamais si , où et quand elle peut renaître.

    Heureusement, la soirée avec Anki et Andreas ont dû vous remettre les idées en place.

    Bonne continuation de ce super-voyage – et que tout se passe bien ! Inch’Allah…

    Merci de ces nouvelles et des images

    P’tites bises à Marie et Alex

    cecile (petite tante de Pierre et des autres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *