Quelques jours à Ratisbonne (Regensburg)

Mardi 31 janvier 2017 :

Nous réussissons donc tant bien que mal à nous motiver pour quitter Munich et nous rendre à Ratisbonne. Nous choisissons de nous y rendre en train pour aller plus vite, et nous arrivons à la nuit tombée.

Après ces journées passées dans l’ambiance conviviale et chaleureuse de chez Anki et Andreas, tout nous agresse dans cette nouvelle ville. La nuit, les voitures qui nous paraissent extrêmement bruyantes et nombreuses, le verglas… Le verglas ??!! Oui, pendant que nous étions tranquillement dans le train, une véritable tempête de neige et de grêle s’est abattue sur Ratisbonne. Tout le monde ne parle que de cela ici, et nous nous félicitons donc d’avoir choisi le train.

Après quelques errances, nous trouvons l’appartement d’Alexander, l’hôte Warmshowers qui nous hébergera pour la nuit.
Ici encore, gros contraste avec notre expérience munichoise : nous avons un peu l’impression de déranger et la conversation est loin d’être fluide. Notre hôte ne nous hébergera que pour une nuit et demande que nous quittions son appartement en même temps que lui le lendemain matin. Cerise sur le gâteau il n’a pas activé le wifi (nous mettons cela sur le compte des ondes que cela engendrerait) et nous devons utiliser son ordinateur pour pouvoir accéder à Internet.

Pourtant, nous aurions pu échanger sur de nombreux sujets, en commençant par nos vélos couchés puisque Alexander, qui avait commandé le même modèle qu’Alex à son vélociste, venait d’apprendre qu’il était arrivé.

Mercredi 1er février :

C’est donc sans regret que nous le quittons le lendemain pour visiter la ville, qui ne nous laissera pas non plus un souvenir impérissable.

Ratisbonne

Neige et verglas à Ratisbonne

Ratisbonne

Quelques couleurs, au milieu du gris

Ratisbonne

Oh ! De l’eau gelée

Ratisbonne

Une météo qui donne envie de sortir de chez soi

Ratisbonne

Des livres en libre service et… une sculpture bizarre

Pour notre deuxième nuit à Ratisbonne, nous atterrissons chez Eva. Nous n’aurons malheureusement pas vraiment le temps de faire connaissance, Eva ayant ce soir-là rendez-vous avec ses collègues pour célébrer l’obtention de son diplôme d’enseignante.

Jeudi 2 :

Alors que nous avions prévu de reprendre la route, Alex se réveille épuisé. Nous décidons donc de rester une journée de plus, et déménageons sacoches et vélo dans une auberge de jeunesse repérée sur Internet.
Nous y faisons la connaissance d’une peintre joyeux, bien décidé à faire la même chose que nous mais… en camion ! Discuter avec lui une bonne demie heure met enfin du soleil dans notre séjour à Ratisbonne.

Ratisbonne

Sur une façade d’immeuble

Place principale de Ratisbonne

La place principale avec l’office du tourisme

Ratisbonne

Celle-là n’est pas gelée

Sculpture étrange à Ratisbonne

Une autre sculpture encore plus étrange

Le soir dans notre chambre, nous faisons la connaissance de Paul, un Allemand fraichement arrivé pour travailler dans le magasin d’un de ses amis, et de Shaun, un Australien venu lui aussi pour travailler, mais qui en était alors seulement à l’étape de l’envoi de son CV.
Fidèle à la réputation de ses compatriotes, Paul offrira des bières à tout le monde, les faisant sortir comme par magie de son sac à dos, et nous passons un chouette moment à nous raconter nos projets respectifs.

Ratisbonne la nuit

Un restau dans une petite rue

Ratisbonne la nuit

Les abords d’un « château » un peu mystérieux

Ratisbonne la nuit

Et une cage d’escalier

2 Comments

  1. Benoit V

    Pas de chance pour Ratisbonne. C’est pourtant une ville très agréable où il fait vraiment bon flâner…….l’été.Si vous voulez quelques photos de cette ville sous le soleil, nous pouvons vous en envoyer. Mais peut-être préférez vous oublier cette étape. Coté warmshower, étonnant d’être si peu ouvert. Vous approchiez de l’Autriche, c’est l’influence….Non là j’arrête je serais mauvaise langue.
    Merci pour votre blog, vos photos et le partage de votre aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *