Week-end à Vienne

Du mercredi 8 au dimanche 12 février 2017

Une fois (enfin !) arrivés à Vienne, nous avons passé plusieurs jours dans la capitale autrichienne, afin de visiter la ville, mais aussi de nous reposer.

Marie chez Markus
Chez Markus

Nous avons commencé par rencontrer Markus, chez qui nous avons passé deux nuits, et envers lequel nous serons éternellement reconnaissants de nous avoir fait découvrir Maps.me : une application de cartes téléchargeables, afin de pouvoir y accéder hors ligne, qui nous a par la suite énormément servi (et qui nous sert encore énormément aujourd’hui). Mais Markus nous aura aussi fait découvrir la série Rick and Morty, les tartines tahiné-miel, et les très bonnes confitures de sa sœur ! Une chouette rencontre que nous aurions aimé voir durer plus longtemps.

Alex, Markus et Marie
Avec Markus

Après notre séjour chez Markus, nous avons passé deux nuits chez Lili et Konrad, rencontrés aussi via Warmshowers. Ce fut l’occasion de discuter de leurs voyages à vélo, et de se cuisiner mutuellement de bons petits plats, en testant… leur cuisinière au feu de bois ! Une belle découverte là encore, qui a l’avantage au passage de bien réchauffer la pièce.

Cuisinière au feu de bois
La cuisinière au feu de bois de Lili et Konrad

Au menu, flammekuches, schnitzels, tarte aux pommes et crêpes (à l’occasion de plusieurs repas, rassurez-vous !).

Les Schnitzels préparés par Lili et Konrad
Les schnitzels cuits dans le four à bois
Alex, Lili, Konrad et Marie
Avec Lili et Konrad

En parallèle de tous ces bons repas, nous avons bien sûr visité la ville, en nous promenant notamment sur le ring, le boulevard qui encercle le centre historique.

Eglise votive de Vienne
L’église votive
Hofburg
Hofburg

Sur cette place, des étudiants en costumes tentent de vendre aux touristes des places d’opéra ou de théâtre pas chères. Il s’agit en fait de représentations bis des œuvres se jouant en parallèle dans les lieux « officiels » de Vienne.

Nous voulions d’ailleurs profiter de notre passage à Vienne pour aller à l’opéra mais, au guichet, nous avons découvert que toutes les places classiques avaient déjà été vendues depuis longtemps. Une façon intéressante et pas chère d’assister à une représentation, aurait été de se présenter (très) tôt le matin et de faire la queue jusqu’au soir de la représentation en question en croisant les doigts : environ deux cents tickets sont ainsi vendus, alors que cinq à huit cents personnes font habituellement la queue toute la journée en espérant pouvoir en acheter un…
Comme c’était une journée d’attente que nous ne souhaitions pas perdre, nous avons fait une croix sur l’opéra.

Hofburg
Toujours Hofburg
Patinoire de Vienne
La patinoire
Parlement de Vienne
Athena devant le parlement
Cathédrale de Vienne
La cathédrale
Cathédrale de Vienne
Encore la cathédrale
Intérieur de la cathédrale de Vienne
Et l’intérieur de la cathédrale
Kunsthistorisches museum
Kunsthistorisches museum
Vienne
Quelque part, dans la ville
Centre-ville de Vienne
Le centre-ville de Vienne
Anger clock de Vienne
Anker Clock

Au milieu de ces balades, nous avons aussi visité le Belvédère et pu y admirer les toiles de Klimt et de Schiele.

Le Belvédère
Le Belvédère de face…
Le Belvédère
… puis de dos

Le samedi, nous avons déménagé dans un hôtel que nous avait dégoté Fabien, que j’étais censée interviewer pour mon podcast sur les entrepreneurs francophones (mais le bon moment pour cela ne s’est finalement pas présenté).

Grâce à Fabien, nous avons aussi pu déguster notre premier véritable café viennois. Une expérience bien gourmande, mais qui s’est soldée par un échec : comme nous avons tenu à payer, Fabien nous a expliqué ensuite que nous avions vexé le serveur (herr ober, le maître incontesté des lieux !), parce que nous ne lui avions pas dit combien de pourboire il pouvait prendre sur notre billet, pensant bêtement lui laisser ensuite la monnaie…

Après quoi, nous avons accepté l’invitation de Fabien à venir dîner chez lui, où nous avons rencontré sa femme et sa maman, et savouré entre autres choses, un très bon vin autrichien et un excellent strudel aux pommes.

Marie, Fabien, sa femme, sa mère et Alex
Avec Fabien, sa femme et sa maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *